• Accueil
  • > Actualités
  • > Parcours international : Interview de Pierre Cova idracien nantais
Actualités

Parcours international : Interview de Pierre Cova idracien nantais

Parcours international : Interview de Pierre Cova idracien nantais

> Bonjour Pierre, peux-tu m’en dire davantage sur toi ?

Salut ! Pierre, Normand, étudiant en 3e année du Bachelor IDRAC en parcours international.

> Pourquoi l’IDRAC ? Pourquoi le Bachelor ?

 J’ai choisi le Bachelor IDRAC dans le but de réaliser ma formation en suivant le parcours suivant : initial, international puis alternance. C’était un point primordial pour moi de découvrir un pays avant de me lancer dans un parcours en alternance !

> Peux-tu évoquer avec moi ton semestre à l’étranger ?

Je suis parti 4 mois en Norvège. J’ai toujours trouvé les pays Scandinaves attirants et une fois sur place j’ai vraiment adoré, c’est magnifique ! La mentalité des gens dans ces pays est à la fois très différente de celle des anglo-saxon mais aussi paradoxalement proche.

J’étudiais à l’école HSH à Haugesund, c’était une petite université à taille humaine pour une petite ville (30 000 habitants) ce que j’ai particulièrement apprécié, et également une ville très sûre.
J’ai vite intégré une association étudiante de mon école, nous organisions des voyages et de nombreuses randonnées pour partir à la découverte du pays. J’ai découvert que les norvégiens étaient très respectueux de la nature, ce qui m’a beaucoup plu également.

Pour parler un peu scolaire, puisque c’était le principe de ce voyage à la base (rire), 100% des cours étaient donnés en anglais. Cela m’a permis d’améliorer mon niveau même si j’ai eu la chance de vivre aux Etats-Unis et de partir en la maîtrisant.
Mes profs étaient très intéressants et avaient une relation différente, plus proche de leurs étudiants, et plutôt paternaliste dans leur accompagnement des élèves (notamment dû au tutoiement propre à l’anglais et au fait que nous les appelions par leur prénom). Simples et modestes, à l’image de l’état d’esprit et de la culture scandinave et nordique.

> Peux-tu évoquer avec moi un moment fort vécut durant ton voyage ?

Il y en a eu pas mal ! Mais le premier qui me vient à l’esprit est ma randonnée à Trolltunga (littéralement la « langue du troll ») que j’ai faite avec mon colocataire Ecossais. C’est pour moi « l’âme de la Norvège » et lorsque nous sommes arrivés au bout nous avons vraiment eu le sentiment d’avoir achevé quelque chose.

> Pratiques-tu des activités extra-scolaires ? Hobbies, passions, sport…

J’ai longtemps fais du basket et je fais partie de l’association TWU (Time to Wake Up) grâce à laquelle j’ai participé à la course 4L Trophy l’année dernière. Nous avons d’ailleurs en ce moment plusieurs projets en tête, dont celui de repartir en Afrique pour des travaux humanitaires.

> Quel serait ton job idéal ?

Je souhaiterais travailler dans le domaine de la géopolitique en tant que conseiller pour les entreprises. Le but de ce job serait avant tout de continuer de voyager !

> Si tu devais te retrouver coincée seule sur une île déserte, qu’emmènerais-tu ? Tu as le droit de choisir 3 objets.

Un kit de survie, un chien (un husky de préférence) et des graines (fruits et légumes) que je pourrais planter.