• Accueil
  • > Actualités
  • > Rencontre avec Roman Salvi, président de l’IDRAC Marketing Montpellier (IMM)
Actualités

Rencontre avec Roman Salvi, président de l’IDRAC Marketing Montpellier (IMM)

Rencontre avec Roman Salvi, président de l’IDRAC Marketing Montpellier (IMM)

Peux-tu nous dire ce qu’est l’IMM ?

C’est la micro entreprise étudiante de l’IDRAC, c’est une association qui fonctionne comme une entreprise. C’est-à-dire que nous recherchons des clients qui nous proposent des missions ponctuelles qui vont de l’étude de marché à la distribution de flyers et on négocie des salaires pour les étudiants. Madame Evangelisti chapeaute cette micro entreprise et elle est notre référent pour les différentes actions. Elle s’occupe de négocier avec les entreprises encadre aussi toutes nos démarches. 

Vous travaillez avec des entreprises en particulier ?

Les missions sont différentes mais concernent toutes le domaine du marketing. Ça peut être du phoning, des études de marché ou autres, on tente de répondre aux besoins des entreprises de la meilleure façon possible. 

Nous acceptons tous types de missions tant qu’elles rentrent dans le cadre de notre formation et qu’elles peuvent nous aider à mettre en pratique nos connaissances. Jusqu’à maintenant on a pu travailler avec Danone, Dyneff, Royal Canin, ou encore Saint Mamet. Notre champ d’intervention est large et notre notoriété se développe, on en arrive à ne plus avoir besoin de démarcher tant la demande des entreprises est importante. 

Selon toi, quelle est la valeur ajoutée de l’IMM ?

Je pense qu’on arrive à créer de vrais liens entre les étudiants et les entreprises, ils peuvent se faire de l’expérience dans le cadre de leurs études et ajouter des missions à leurs cv. De plus, elle me permet à moi et aux futurs présidents de l’IMM de bénéficier d’une réelle expérience de gestion en tant qu’étudiant, et je pense que c’est une chance. J’arrive à développer des compétences supplémentaires comme le management, la négociation ou encore la gestion, et ça me permet aussi d’enrichir mon cv et de prétendre à divers postes dans le futur.

Comment s’est passée votre collaboration avec Saint Mamet ?

Saint Mamet nous a contactés pour faire de l’échantillonnage sur le fizz 2017 et j’en ai profité pour proposer un événement similaire au SKICOLOR les gets, car la cible correspondait à leur demande. Je leur ai fait un devis en leur proposant un pack tout compris (transport, hôtel, frais annexes…), ils ont étudié mon offre et ont finalement adhéré à l’idée. On a pu s’y rendre avec madame Evangelisti et c’était une super expérience !  On a distribué une tonne de produits en un weekend end ! Les gens ont vraiment apprécié le concept et de notre côté aussi, c’était un vrai moment de plaisir. Nous avons été remerciés par la station ainsi que par Saint Mamet qui ont apprécié la démarche.

De ton côté, que t’apporte ton expérience à l’IMM ?

Je pense que travailler à l’IMM m’a permis de définir ce que je veux faire et surtout ce que je ne veux pas faire. La vente ce n’est pas mon truc, je suis vraiment plus intéressé par le marketing ou encore la finance, et c’est mon expérience à l’IMM qui me le prouve chaque jour. De plus, j’apprends à être plus organisé et à développer des compétences en management et en gestion. Je dois tout de même jongler entre mes études, ma vie privée et mon travail à l’IMM ! Je pense que c’est très formateur pour moi.

Des projets d’avenir ?

Oui, j’espère vraiment pouvoir voyager pendant un an. Peut-être un tour du monde, pour voir un maximum de pays et de cultures et expérimenter plein de choses. Je pense qu’on est plus efficace et plus performant en management quand on a une certaine ouverture d’esprit. J’espère pouvoir faire aboutir mon projet et voir un maximum de pays.