Actualités

21/01/2013

ZOOM sur un ancien : Denis Vogade

Diplômé en 1987, Denis Vogade a depuis arpenté de nombreux chemins. Aujourd’hui à la tête de l’Othantique, ce chef d’entreprise nous explique son parcours, son entreprise, ses années IDRAC. Entretien.

Année de Promo : 1987
Diplôme : BTS ACTION CO + 3ième année gestion marketing
Rôle dans l’entreprise : président
Actualité de l’entreprise : ouverture boutique à Aix en Pce

Denis, nous allons parler de l’Othantique et de ce succès, mais tout d’abord nous allons revenir quelques années en arrière et nous arrêter à l’année 1987. Qu’est-ce que cela vous évoque ? »
Le bon temps, l’insouciance, la vie douce d’étudiant qui plus est à Montpellier. Une école formidable, une bonne bande de copains et des intervenants passionnants

Entre le diplôme et l’Othantique, quel a été votre parcours professionnel ?
Aucun, diplôme en poche le 21 Juin, reprise de l’entreprise familiale le 1er Juillet !!!

Vous n’avez pas perdu de temps ! Donc reprise de l’Othantique, expliquez-nous comment est née cette entreprise.

Joséphine et Nestor Mouranchon, frère et sœur, créent en 1920 les Etablissements Mouranchon Frères. Cette société spécialisée dans la distillation des huiles essentielles, devient rapidement un des fournisseurs attitrés des grands parfumeurs du début du 20 ème siècle. Initialement à Paris, la société a migré au début des années 50 vers  les Alpes de Haute Provence, période où le tourisme sur la côte d’Azur a commencé à se développer. Joséphine crée les premiers produits de senteurs à base d’huiles essentielles de lavande. Pour la petite histoire, la senteur les Lavandes de l’oncle Nestor a été créée en 1936 et n’a plus changé depuis !
Nous reprenons la société familiale en 1987 et depuis 25 ans cessons de la faire progresser. La marque Lothantique est déposée en 1990 et les premiers produits autres ceux à la lavande apparaissent. Fort de notre expérience de parfumeur léguée par nos ancêtres, nous développons depuis de nombreuses fragrances raffinées avec les meilleurs nez grassois. La particularité de Lothantique réside également dans son équipe féminine qui compose plus de 90% de la société. A ce titre et toujours dans sa tradition, le capital est toujours détenu par trois membres de la famille : Dominique qui est à la source de toute la création des collections et de la recherche olfactive, Béatrice, docteur en pharmacie industrielle spécialité cosmétologie et diplômée de toxicologie qui assure la formulation de tous produits et la qualité de notre entreprise et donc moi-même qui assure le développement commercial de nos marques.
Notre philosophie est de créer des produits proches de celle de nos ancêtres avec une technologie moderne, tout en respectant au mieux l’environnement. Nous sommes fiers de nos origines terriennes et du travail accompli par les générations précédentes et la plupart de nos collections rendent hommage à un de ses membres (Lili, Nestor, Joséphine, Antoine etc.)

L’Othantique a également absorbé une autre marque en 2001, vous pouvez nous en dire plus ?
Oui tout  à fait, le rachat en 2001 de la société Amélie & Mélanie, du nom des filles du créateur, s’inscrit totalement dans la continuité. Deux prénoms qui viennent s’ajouter à la liste des personnages déjà bien présents dans notre histoire. Il suffit du reste de regarder cette symbolique sur la photo qui sert de communication à la société et qui retranscrit clairement cette belle histoire de famille qui continu depuis 3 générations .C’est suffisant rare pour garantir l’authenticité, la pureté et légitimité de nos collections qui puissent dans le passé toutes leurs racines et leur inspiration. Chaque produit, chaque senteur vient nous rappeler des souvenirs de fragrances d’armoires de grand-mère  ou de parfums rares au détour d’un cabinet de toilette, avec toute la modernité technique qui caractérise notre métier.

 Vous venez d’ouvrir une boutique à Aix, à court ou moyen terme il y a-t-il d’autres boutiques qui vont voir le jour ?
C’est effectivement une stratégie, puisque Aix est la quatrième après Paris (81 rue de Seine) Gap et Peyruis (boutique d’usine)

Aujourd’hui vous êtes toujours en contact avec l’IDRAC (Trophée Golf par ex), pourquoi ? L’IDRAC est imprégné en vous ?
C’est la notion d’appartenance à une famille, Guillaume (ndlr : Guillaume Ladet actuel directeur de l’IDRAC) était dans la même promo que ma sœur, je suis toujours en relation avec Michel et Sabine Peytavi (ndlr : Michel créateur de l’IDRAC à Montpellier, et Sabine actuelle Responsable pédagogique des Masters et ancienne élève)  et d’autres anciens qui ont marqué les temps fort de cet école. J’ai inauguré avec Michel et Georges Freche les locaux de la rue de Croix verte, prononcé un discours à Palavas pour le départ à la retraite de Michel, participé au Trophée Golf, parrainé une promo en 2005…Malheureusement, je suis un peu éloigné, ce qui m’empêche de participer plus activement, car dans tous ces mots, il y a d’excellents souvenirs empreints d’un peu de nostalgie …

 

www.lothantique.com