Qu'est-ce qu'une école de commerce ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’émergence des écoles de commerce n’est pas postérieure au développement de la recherche en sciences de gestion (années 1970 en France). Il faut en effet remonter au début du XIXe siècle pour retrouver les premières traces de ces établissements de l’enseignement supérieur dans l’Hexagone. Aux Etats-Unis, les premières écoles de commerce sont apparues assez tardivement, à la fin du XIXe siècle. Elles prennent place au sein des grandes universités. Après cette petite parenthèse historique, IDRAC Business School vous propose de revenir sur les différentes facettes des écoles supérieures de commerce !

L’école de commerce en France

En France, une école de commerce (souvent appelé « business school ») est un établissement d’enseignement supérieur qui propose des formations diplômantes en commerce, gestion et management. Elle propose généralement plusieurs diplômes, comme les BTS, les Bachelors ou les mastères. Elle peut aussi proposer des parcours spécialisés.

Il est intéressant de noter que l’expression « école de commerce » repose sur un socle exclusivement historique, dans la mesure où aucun cadre réglementaire ne s’applique aux différents établissements qui revendiquent cette appellation. Plusieurs caractéristiques communes viennent toutefois apporter une certaine homogénéité aux écoles de commerce :

  • Forte sélection des élèves à l’entrée sur des critères académiques et humains ;
  • Omniprésence du monde de l’entreprise dans les cursus et ouverture sur la sphère professionnelle ;
  • Des stages et des immersions professionnelles prévus à différentes étapes de la formation ;
  • Des activités de recherche ;
  • Une vie étudiante particulièrement dynamique. 

Aujourd’hui, les diplômés des écoles supérieures de commerce tirent largement leur épingle du jeu sur le marché de l’emploi pour des raisons somme toute assez objectives : ils sont particulièrement au fait des réalités du monde de l’entreprise de par leurs immersions professionnelles répétées et l’intervention régulière des professionnels par le biais de séminaires. Ils justifient d’une certaine polyvalence du fait de l’hétérogénéité des matières programmées et ils sont capables d’exercer dans un contexte international grâce à leur maîtrise d’au moins une langue étrangère.

Les écoles de commerce proposent généralement des formations conçues de concert avec les professionnels et régulièrement mises à jour pour éviter un trop grand écart entre le théorique et la réalité du terrain. Les cursus sont orientés vers les principaux secteurs d’activité de la gestion, du management, du commerce mais aussi de l’entrepreneuriat pour favoriser la création et la reprise d’entreprise. Les filières les plus en vue sont le marketing, le commerce international, la finance d’entreprise et de marché, l’audit et le contrôle de gestion, la banque et l’assurance, la gestion des ressources humaines, etc. Près de 400 spécialités sont proposées aujourd’hui par les écoles supérieures de commerce en France.

Accès et déroulement des cursus en Ecole de Commerce

Qu'est ce qu'une école de commerce

Ces établissements proposent de nombreux types de diplôme correspondant à plusieurs niveaux de formation. Les étudiants pourront donc choisir de suivre un BTS, un Bachelor, un Master (ainsi que de nombreuses autres formations Bac+5), un MBA, etc.

Les conditions d’accès aux formations varient d’une école à l’autre, parfois d’un cursus à l’autre. Il s’agira le plus souvent de passer un test écrit qui sera suivi d’un entretien de motivation. Les épreuves écrites visent à évaluer les capacités académiques des candidats, mais aussi de juger leurs aptitudes à synthétiser. Les entretiens individuels sont généralement menés par un enseignant, un responsable de programme ou un membre de la direction de l’établissement. L’objectif sera alors d’évaluer la motivation du candidat, mais aussi de se prononcer sur son niveau en anglais et de s’assurer que son projet professionnel correspond bien au cursus qu’il a choisi. Chaque école développe des méthodes pédagogiques qui lui sont propres. Système de formation à la carte, réorientation souple, professionnalisation accrue… chaque école tentera de se différencier à ce niveau.

Notons toutefois que la tendance se résume en deux mots : la professionnalisation et l’internationalisation. En effet, les écoles supérieures de commerce tentent de former des lauréats immédiatement opérationnels qui épargneront aux recruteurs des formations longues et coûteuses dans un contexte économique miné par une reprise plutôt timide. D’un autre côté, les enjeux de la mondialisation imposent la maîtrise de l’anglais (au moins) ainsi que la capacité à travailler au sein d’équipes multiculturelles.

En règle générale, la première année sera consacrée aux enseignements généraux qui permettront de construire un socle de connaissances solides pour préparer à la spécialisation. Les matières sont communes. On y retrouve souvent : macroéconomie, statistiques et probabilités, anglais, mathématiques, sciences humaines, etc. Les cursus glissent progressivement vers la spécialisation tout en gardant des matières générales communes aux étudiants. Pour décrocher son diplôme, l’étudiant devra dans la majorité des cas passer un long stage en entreprise ou suivre sa formation selon le rythme de l’alternance. Ce sera l’occasion pour lui de concrétiser ses connaissances, de s’enquérir de la réalité du terrain, de préparer un mémoire et éventuellement d’aspirer à une insertion professionnelle au sein de l’entreprise d’accueil.

La vie étudiante en Ecole de Commerce

En fonction de leur ancienneté, de la qualité de leurs programmes et de leur dimension internationale, les écoles supérieures de commerce disposent d’un réseau d’anciens (alumni) plus ou moins dense et plus ou moins organisé. En plus des activités organisées régulièrement, ce réseau est une véritable mine d’opportunités professionnelles pour les étudiants, que ce soit pour les stages ou pour les embauches. Le réseau des alumni est généralement actif dans la vie étudiante : Bureau des Etudiants, soirées d’intégration, junior entreprise, etc.

Financement des études en école de commerce

Si les coûts pratiqués par les écoles de commerce suivent une tendance haussière depuis de nombreuses années, force est de constater que l’investissement est largement rentabilisé au vu de la qualité des enseignements proposés par les établissements sérieux. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les frais de scolarité dans les écoles de commerce françaises sont parmi les moins élevés au monde. Les frais de scolarité incluent généralement les activités d’enseignement et de recherche, les séminaires de professionnels, l’accès aux infrastructures et aux équipements de l’école, etc.

Les étudiants peuvent bénéficier de bourses d’Etat ou de mobilité, d’exonérations diverses et de prêts bancaires pour financer leurs études. De même, quand on choisit de suivre sa formation en alternance, c’est l’entreprise d’accueil qui paye les frais de scolarité. Etudier dans une business school est donc une excellente solution pour se forger un profil qui séduira les recruteurs.

Si vous aussi vous souhaitez rejoindre un cursus dans ce type d’établissement, découvrez IDRAC Business School et ses programmes !